Horowitz - Du blanc au noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Horowitz - Du blanc au noir

Message  Marmou le Ven 1 Fév 2008 - 19:35

Comme vous le savez tous, Horowitz était considéré comme l'un des plus grands pianistes de son siècle.

Seulement, ce n'est pas l'avis de tout le monde...

A tel point que certaines personnes prétendent qu'il ne supportait pas jouer en concert, et qu'il le faisait uniquement pour gagner de l'argent.

Ceci impliquerait que le personnage n'avait aucun goût profond pour la musique.
Or n'est-ce pas là la bonheur de jouer en concert, que de faire partager à son public les émotions que l'on ressent en jouant telle ou telle pièce?

Alors, selon vous? Mythe ou réalité?

_________________
"Idil Biret joue tout, absolument tout. Elle possède une culture et une curiosité sans limites, une technique et une musicalité inimitables, et une mémoire inimaginable sans la moindre faille. Son répertoire, qu'elle connaît par cœur, couvre pratiquement toute la littérature pianistique."



D. Xardel parlant d'Idil Biret.
avatar
Marmou
Admin

Messages : 161
Date d'inscription : 26/01/2008
Localisation : Luxembourg

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pianomania.site.tc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  zarathoustra le Ven 1 Fév 2008 - 19:43

Marmou a écrit:

A tel point que certaines personnes prétendent qu'il ne supportait pas jouer en concert, et qu'il le faisait uniquement pour gagner de l'argent.

Ceci impliquerait que le personnage n'avait aucun goût profond pour la musique.
Or n'est-ce pas là la bonheur de jouer en concert, que de faire partager à son public les émotions que l'on ressent en jouant telle ou telle pièce?

Oh non jouer en concert ce n'est pas toujours amusant et ne pas vouloir jouer devant des gens n'implique pas que le personnage n'ai aucun gout profond pour la musique. C'est faire un parallèle un peu rapide... D'ailleurs en passant faire des concerts tous les jours ca n'a plus rien de très amusant, ca devient quelque chose de très repetitif.

Quant au fait qu'Horowitz jouait pour de l'argent je ne pense pas que ce soit là son vrai problème (il vivait très bien), en revanche il a fait de nombreuses depressions qui ont effectivement atteind son gout de la scene.

zarathoustra

Messages : 58
Date d'inscription : 01/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Dogane le Ven 1 Fév 2008 - 20:00

ce n'est pas parce qu'un pianiste n'aime pas jouer en concert qu'il n'aime pas la musique ! regarde Argerich, qui ne veut plus donner de récitals...., ou, cas extrême, Gould, qui a arrêté définitivement les concerts vers 30 ans. souvent c'est tout simplement dû au trac, la peur de jouer en public.....
Chopin aussi détestait les concerts, qui lui faisaient peur..., on peut aussi citer Sviatoslav Richter; pour le violon, Heifetz, ..... etc on peut multiplier à l'infini les exemples d'instrumentistes qui n'aimaient ou n'aiment pas la scène
et puis c'est vrai qu'Horowitz a eu de grandes périodes de dépression. c'est pendant ces années qu'il s'est arrêté de jouer (parfois pendant plus de 10 ans), donc son aversion pour la scène vient surtout de là je pense

sinon, à savoir si Horowitz ne jouait que pour l'argent... je n'en sais rien, je ne veux pas le savoir d'ailleurs.
je me souviens d'une interview de Berezovsky à qui on demandait pourquoi il était devenu pianiste... il a répondu "pour l'argent", le plus sérieusement du monde..
ça ne m'empêche pas d'adorer ce pianiste Smile je ne sais pas s'il aime la musique (mais comment peut-on transmettre autant de choses sans avoir aucun goût pour ce qu'on fait ? impossible...), ce qui m'importe c'est que MOI j'aime sa musique....
avatar
Dogane

Messages : 71
Date d'inscription : 30/01/2008
Localisation : Nancy

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Rachma le Ven 1 Fév 2008 - 20:08

C'est marrant ça parce que j'avais la même discussion hier avec Pianoclassic, mais vous connaissez le bonhomme, ça a vite tourné vinaigre Laughing
Moi je pense que ,s'il a toujours été attiré vers l'argent dès sa jeunesse, son " dégoût" des concerts et de l'hypocrisie des organisateurs et autres acteurs de la vie culturelle, lui est venu avec les dépressions et la vieillesse.... Après moi c'est vrai que j'ai une certaine amertume envers lui, car passé un certain âge, il n'aimait plus ça, ne travaillait pls du tout, et ses dernières années de concerts étaient vraiment minable, et il faisait payer de plus en plus cher.... je trouve en cela une certaine malhonneté et une profitation ( ça existe pas ce mot mais je trouve pas le vrai scratch ) de pauvres mélomanes qui l'adulaient et payaient 200 euros pour entendre une heure de fausses notes, et de fautes de goût (car pas travaillées) dans ses interprétations.

Alors qu'Argerich, c'est différent...ce qu'elle ne supporte plus , c'est la solitude,pas les concerts; car elle donne encore beaucoup de concerts en musique de chambre....mais elle n'oserait jamais se "moquer" du public en présentant des oeuvres pas travaillées et pas recherchées, elle préfère annuler. Rolling Eyes
avatar
Rachma
Admin

Messages : 460
Date d'inscription : 28/01/2008
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Rossini le Ven 1 Fév 2008 - 22:46

C'est vrai que quand on entend sa polonaise fantaisie, c'est otut en dépit du bon sens, mais bon, il peut se le permettre, c'est Horowitz...Bien sur qu'il faisait des concerts pour l'argent, et ce la lui faisait aussi plaisir aussi je pense d'éblouir le public: "Z'avez-vu ce que je peux faire de mes dix doigts ? Même moi je suis étonné !"
Enfin, fallait bien qu'il mange Vladimir !!
avatar
Rossini

Messages : 35
Date d'inscription : 01/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Nicolas le Ven 1 Fév 2008 - 23:01

Horowitz, pas aimer jouer sur scène?

Regardez plutot ca :http://youtube.com/watch?v=XhnRIuGZ_dc drunken (petit passage repris dans la "Complainte de Sally" de Danny Elfman)

Comment penser qu'il n'aimait pas jouer sur scene alors qu'il joue avec tant de passion!
avatar
Nicolas
Modérateur

Messages : 37
Date d'inscription : 30/01/2008
Age : 28
Localisation : Namur (Be.)

Voir le profil de l'utilisateur http://bidule421.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Rachma le Ven 1 Fév 2008 - 23:08

Ben parce qu'il le dit lui même... mais pas à ses débuts bien sûr.
avatar
Rachma
Admin

Messages : 460
Date d'inscription : 28/01/2008
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  pianoclassic le Sam 2 Fév 2008 - 0:49

Très honnetement, regardez une video d'horowitz en train de jouer les oreilles et les yeux grands ouverts et osez donc me dire qu'il n'est pas pleinement sincère et lui même dans ce qu'il fait...
C'est surement le pianiste ayant le plus de simplicité en concert que j'ai vu. Aucun rituel, aucun geste pas naturel, humain à 100%
Peut importe les informations que nous avons, l'action de les reconstituer n'est que notre interpretation. Il suffit d'une seule information en plus pour changer toute l'histoire

Regarder l'argent qu'il demande pour ses concerts au lieu d'écouter la musique et de le regarder jouer, de regarder l'homme jouer est un délire social à 2 balles du même genre que de regarder ses vetements
C'est tout ce que je n'aime pas dans les représentations... Y a aucune humanité, aucune sincérité, ce n'est que délire mondain, que spéctacle collectif si bien que certains vont jusqu'à maitriser leurs gestes pour anticiper les réactions du publics. Parce que les pauvres gens du public, faut les comprendre, ils ont une vie dure, pourquoi il chercheraient à faire l'effort de percevoir ce qui est devant eux... Nous sommes dans une société de paraitre et d'avoir malheureusement. Perso je préfere improviser un petit concert qui ne porte même pas cette étiquette devant quelques amis. Ce qu'on appel vraiment "concert" c'est déprimant

Par ailleur je pense qu'à la fin horowitz n'en avait surement plus rien à faire de l'argent. C'est sa femme qui gérait toute ses affaires et il est dit qu'il ne voulait pas se méler de ce genre de choses. Habituel... les artiste et le social n'ont jamais fait bon ménage

Voilà pourquoi peu d'artiste aiment la scene. Trop politiquement correct, trop mondain, trop grossier, trop rituel, trop primitif. L'oeuvre passe inapercu devant un troupeau de ménagère qui pense encore à leurs factures pendant que l'artiste s'acharne sur son instrument avec la plus grande passion

Enfin ce n'est pas aussi caricatural que ca, mais ca donne une idée sur l'esprit qui règne dans certains concerts. C'est très paraitre et politiquement correct


Dernière édition par le Sam 2 Fév 2008 - 0:56, édité 1 fois

pianoclassic

Messages : 5
Date d'inscription : 02/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Marmou le Sam 2 Fév 2008 - 0:55

Et vlan. Shocked



Ca c'est fait. Bravo Florian. Oublie pas d'aller te présenter. Cool

_________________
"Idil Biret joue tout, absolument tout. Elle possède une culture et une curiosité sans limites, une technique et une musicalité inimitables, et une mémoire inimaginable sans la moindre faille. Son répertoire, qu'elle connaît par cœur, couvre pratiquement toute la littérature pianistique."



D. Xardel parlant d'Idil Biret.
avatar
Marmou
Admin

Messages : 161
Date d'inscription : 26/01/2008
Localisation : Luxembourg

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pianomania.site.tc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  pianoclassic le Sam 2 Fév 2008 - 5:15

Horowitz, pas aimer jouer sur scène?

Il aimait jouer, il aimait la musique et une fois qu'on est lancé et concentré on joue, on est dedans... mais la scene, je pense pas qu'il aimait... la plupart des artistes aiment peu la scene en elle même je pense. La scene n'a rien à voir avec la musique ou l'instrument, ni même l'art qui ce fait en solitaire le plus souvent. C'est juste un endroit ou tu vas à cause d'une convention sociale qui te demande de montrer à une masse de gens que tu vois pas ce que tu fais quand ils sont pas la. Y a des tas de rituels conventionnels débiles vu qu'on est en mode "groupe". Enfin bref... musique et scene c'est deux choses qui n'ont rien à voir
A vrai dire si je faisais des concerts, ce serait pour deux raisons... Parce qu'on me la demandé et pour manger Razz

Donc si dans une interview horowitz aurait prétendu qu'il faisait des concerts pour l'argent et bien, je comprend plutôt bien... S'il ne savait que faire son art, il ne pouvait qu'utiliser ca si il voulait survivre dans la dure jungle civilisé





Ben parce qu'il le dit lui même... mais pas à ses débuts bien sûr.

Mouais, moi je veux la question et la réponse exacte et le contexte dans lequel ca a été dit...
Parce que n'oublie pas trop vite qu'on interprete les choses.
Si il ne savait faire que du piano parce qu'il était profondément artiste et qu'il ce fichait du reste, effectivement pour vivre il n'avait que le choix de faire des concerts. Comme je les dit "concert" et "musique" sont deux choses totalement différente

pianoclassic

Messages : 5
Date d'inscription : 02/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Richard le Sam 2 Fév 2008 - 17:57

comment partager son talent, ses émotions, etc... sans concerts, sans salles de concerts et sans public? le temps des mécènes est révolu et les concerts privés sont -ils mieux? le public viennois du début du XIX e n'était pas plus mélomane même s'il semblait plus raffiné, Beethoven était connu comme "un ours mal léché" et s'il refusait parfois de jouer , la plupart du temps il se prêtait au jeu parfois même au jeu inepte de duel de virtuosité ce qui était bien loin de son génie, mais il fallait bien bouffer... et donc complaire à ses protecteurs!
Pour ma part un concert reste un moment magique, la salle , le piano au centtre de la scene, le silence et le respect de ce silence par tous (pas toujours mais la plupart du temps). J'aurai aimé entendre et voir Horowitz même déclinant, un concert même moyen m'a toujours plus impressionné que la meilleure des interprétations sur CD et d'ailleurs chez moi ce n'est pas le meilleur endroit pour écouter mêm avec l'équipement HIFI le + sophistiqué, il ya toujours un telephone qui sonne, ou le chat qui saute sur la vitre pour gober un nano moucheron, ou ma belle mère qui ouvre un robinet...
est-cecomme celà chez vous?cat
pour en revenir à Horowitz je crois qu'a la fin sa femme gérait les finances d'une main de fer et qu'il devait se laisser porter d'où peu être une qualité inégale. mais est-ce que du mauvais Horowitz n'est pas déjà une grande interprétation?
scratch
avatar
Richard

Messages : 23
Date d'inscription : 02/02/2008
Age : 65
Localisation : Alès - France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Rachma le Sam 2 Fév 2008 - 18:58

"Est ce que du mauvais Horowitz n'est pas déjà une grande interprétation?" .... pour les fans d'Horowtiz (comme Pianoclassic) oui, sans aucun doute....pour les gens comme moi qui apprécie mais sans plus, du mauvais Horowitz est juste moins bon que d'autres .... Wink
avatar
Rachma
Admin

Messages : 460
Date d'inscription : 28/01/2008
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  pianoclassic le Sam 2 Fév 2008 - 23:01

comment partager son talent, ses émotions, etc... sans concerts, sans salles de concerts et sans public?

Et oui c'est bien ce que je dis... un artiste et les divers institutions visant à propager sa musique, c'est deux choses différentes. Un artiste c'est simplement un homme qui vie son art. Ca ce passe entre lui et son art, lui et sa vie. Si on lui demande de partager a un moment ou à un autre durant quelques heures il ne dira peut etre pas non, mais il n'en reste pas moins que l'artiste est tout ce qui ne ce voit pas pendant le concert. J'ai toujours considéré un artiste comme étant un homme solitaire qui vie et met sa vie dans son art. Chose qui n'a rien à voir avec le fait de le montrer, qui est plus de l'ordre du partage que de l'art lui même



pour les fans d'Horowtiz (comme Pianoclassic) oui, sans aucun doute....pour les gens comme moi qui apprécie mais sans plus, du mauvais Horowitz est juste moins bon que d'autres


... et l'objectivité t'as entendu parler ? il n'est pas question de fanatisme, de religion ou de culte, mais d'entendre et de comprendre ce qu'il fait et ce qu'il vie.
Mais difficile à notre époque ou les concerts c'est "chacun voit midi à sa porte" et "chacun imagine ce qu'il veut sur la musique".
Un jour je vais faire un concert et je vais mettre un mur... et je dirai au public "allez y... regardez ce mur et imaginez tous ce que vous voulez, ca changera pas trop de d'habitude" Laughing

pianoclassic

Messages : 5
Date d'inscription : 02/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Richard le Sam 2 Fév 2008 - 23:32

Et oui c'est bien ce que je dis... un artiste et les divers institutions visant à propager sa musique, c'est deux choses différentes. Un artiste c'est simplement un homme qui vie son art. Ca ce passe entre lui et son art, lui et sa vie. Si on lui demande de partager a un moment ou à un autre durant quelques heures il ne dira peut etre pas non, mais il n'en reste pas moins que l'artiste est tout ce qui ne ce voit pas pendant le concert. J'ai toujours considéré un artiste comme étant un homme solitaire qui vie et met sa vie dans son art. Chose qui n'a rien à voir avec le fait de le montrer, qui est plus de l'ordre du partage que de l'art lui même

je suis d'accord avec ça mais attention, ce n'est pas si simple, il ya une différence entre créateurs et interprètes certains sont les 2 , d'autre pas, Schubert était un médiocre pianiste et pourtant...
avatar
Richard

Messages : 23
Date d'inscription : 02/02/2008
Age : 65
Localisation : Alès - France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Sanctamaria le Sam 2 Fév 2008 - 23:43

T'es dur pianoclassic bounce

_________________
"La vie n'est pas un projet que l'on remplit, on n'a pas d'autre tâche que de développer ses qualités, c'est l'événement qui dira où elles fructifieront."
JND
avatar
Sanctamaria
Modérateur

Messages : 160
Date d'inscription : 31/01/2008
Age : 28
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Rossini le Sam 2 Fév 2008 - 23:57

En parlant d' Horowitz, sauriez-vous où je pourrai trouver la version des "tableaux d'exposition" de Moussorgski arrangés par Horowitz?? Et sinon, plus généralement, aimez vous ses arrangements, transcriptions, compositions... Personnellement, j'adore la "Carmen fantaisie".
avatar
Rossini

Messages : 35
Date d'inscription : 01/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  pianoclassic le Dim 3 Fév 2008 - 23:24

T'es dur pianoclassic


sur quelle partie ? Very Happy

pianoclassic

Messages : 5
Date d'inscription : 02/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Sanctamaria le Dim 3 Fév 2008 - 23:28

Là:

pianoclassic a écrit:Un jour je vais faire un concert et je vais mettre un mur... et je dirai au public "allez y... regardez ce mur et imaginez tous ce que vous voulez, ca changera pas trop de d'habitude" Laughing

No

_________________
"La vie n'est pas un projet que l'on remplit, on n'a pas d'autre tâche que de développer ses qualités, c'est l'événement qui dira où elles fructifieront."
JND
avatar
Sanctamaria
Modérateur

Messages : 160
Date d'inscription : 31/01/2008
Age : 28
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  pianoclassic le Dim 3 Fév 2008 - 23:49

Bha écoute c'est une réalité... je les plusieurs fois expérimenté

Maintenant si l'experience d'une vérité vous choque, je ne vais pas continuer à en témoigner

pianoclassic

Messages : 5
Date d'inscription : 02/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Sanctamaria le Dim 3 Fév 2008 - 23:53

pianoclassic a écrit:je ne vais pas continuer à en témoigner

En voilà une bonne idée

Bon stop avant que ça déraille.

_________________
"La vie n'est pas un projet que l'on remplit, on n'a pas d'autre tâche que de développer ses qualités, c'est l'événement qui dira où elles fructifieront."
JND
avatar
Sanctamaria
Modérateur

Messages : 160
Date d'inscription : 31/01/2008
Age : 28
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Marmou le Lun 4 Fév 2008 - 1:37

Un peu de calme s'il vous plaît, je n'ai pas envie que ça commence mal.
Des messages ont déjà été supprimés, c'en est assez.
Tachez de rester dans le sujet. Les avis divergeants sont intéressants, mais gardez vos limites.
Merci.

_________________
"Idil Biret joue tout, absolument tout. Elle possède une culture et une curiosité sans limites, une technique et une musicalité inimitables, et une mémoire inimaginable sans la moindre faille. Son répertoire, qu'elle connaît par cœur, couvre pratiquement toute la littérature pianistique."



D. Xardel parlant d'Idil Biret.
avatar
Marmou
Admin

Messages : 161
Date d'inscription : 26/01/2008
Localisation : Luxembourg

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pianomania.site.tc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Wolfgang le Jeu 7 Fév 2008 - 14:50

chez "Horowitz "il y a tout eu on cotoie le meilleur et le pire ...Ca bonne et ça mauvaise periode ....Ecoutez des enregistrements des années 40 /50 ce n est pas le même Horowitz je ne connais pas son histoire intime mais sachez que "Scriabine" etait admiratif de son jeu alors qu il n avait que 9 ans ...je prends comme exemple la 1 ere ballade de Chopine coutez le debut les premieres mesures personne ne peut jouer comme ça ..vous allez 12 mesures apres et là c là catastrophe .?comment l expliquer ce cabotinisme ?Il avait tout de même "Toscanini "comme beau pere qui à du pas mal le casser !!?? ça laisse des traces ....!! Je scrois que tant que l on ne connais pas le parcours de toute personne il vaut mieux etre tres prudent dans son jugement .... Wink @+ Wolf
avatar
Wolfgang

Messages : 9
Date d'inscription : 02/02/2008
Age : 58
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Horowitz - Du blanc au noir

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum