Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Doc2Pok le Dim 3 Fév 2008 - 18:24

Voilà, en fait, façe à un piano, dans l'idéal en façe du votre, vous y voyez juste ou voulez juste avoir un instrument qui sonne bien, juste, et qui vous apporte ensuite des heures de bonheur, ou bien vous en connaissez un bon chapitre sur son fonctionnement, est-ce que vous regardez l'accordeur travailler, est-ce que vous discutez avec lui ? Ou bien du moment où l'accordeur est passé ensuite vous ne vous posez plus de question jusqu'à l'année d'après ? Parceque moi depuis que je joue du piano (moins d'un an) mon envie d'en connaitre tout son mécanisme est presque aussi forte que de vouloir savoir bien jouer, j'aimerais pouvoir ensuite entre deux accords effectué par un professionel pouvoir mettre un peu la main à la patte, tenter de l'accorder moi même, comprendre la cause de tel ou tel disfonctionnement si un jour je dois en rencontrer un sur mon piano (peut-être pas forcément pour régler le problème moi même non plus)
Enfin voilà je suis vraiment émerveillé par la mécanique du piano, je trouve cet instrument magique, c'est quand meme extraordinaire la précision du toucher, de l'échappement, du double échappement pour les queues, cette sonorité (que j'ai du mal à l'entendre comme une corde qui vibre, pour moi une corde qui vibre c'est la sonorité d'une guitare ou d'un clavecin, bon c'est dû au fait que les cordes sont pincées, mais là vraiment on dirait une sonorité venu d'ailleurs, c'est vraiment pour moi, et de loin, l'instrument possédant le plus joli timbre, et les compositeurs n'ayant pas connu les pianos de maintenant, s'ils pouvaient revenir pour jouer ils seraient d'après moi émerveillé)

D'ailleurs un ptit clin d'oeil à Marmou, qui suit à la fois des études en conservatoire, ainsi qu'en apprentissage d'accordeur, c'est vraiment ce que j'aurais aimé faire si j'avais commencé le piano jeune.

J'ai pas voulu la poster en section "Instrument" car je n'y pose aucune question technique, mais c'est plus quelque chose que je voulais exprimer, et avoir pourquoi pas vos avis sur ça Smile
avatar
Doc2Pok
Modérateur

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://essais-libres.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Marmou le Dim 3 Fév 2008 - 18:32

Doc2Pok a écrit:D'ailleurs un ptit clin d'oeil à Marmou, qui suit à la fois des études en conservatoire, ainsi qu'en apprentissage d'accordeur, c'est vraiment ce que j'aurais aimé faire si j'avais commencé le piano jeune.

Merci lol Very Happy

Et après forcément, ça en découle sur ça:

Doc2Pok a écrit:Parceque moi depuis que je joue du piano (moins d'un an) mon envie d'en connaitre tout son mécanisme est presque aussi forte que de vouloir savoir bien jouer, j'aimerais pouvoir ensuite entre deux accords effectué par un professionel pouvoir mettre un peu la main à la patte, tenter de l'accorder moi même, comprendre la cause de tel ou tel disfonctionnement si un jour je dois en rencontrer un sur mon piano (peut-être pas forcément pour régler le problème moi même non plus)
Enfin voilà je suis vraiment émerveillé par la mécanique du piano, je trouve cet instrument magique, c'est quand meme extraordinaire la précision du toucher, de l'échappement, du double échappement pour les queues, cette sonorité (que j'ai du mal à l'entendre comme une corde qui vibre, pour moi une corde qui vibre c'est la sonorité d'une guitare ou d'un clavecin, bon c'est dû au fait que les cordes sont pincées, mais là vraiment on dirait une sonorité venu d'ailleurs, c'est vraiment pour moi, et de loin, l'instrument possédant le plus joli timbre, et les compositeurs n'ayant pas connu les pianos de maintenant, s'ils pouvaient revenir pour jouer ils seraient d'après moi émerveillé)
.

Et c'est tout à fait juste.

Le piano me passionne sous toutes ses coûtures. Je serai tout autant émerveillé en jouant, qu'en accordant ou en réglant un piano.

_________________
"Idil Biret joue tout, absolument tout. Elle possède une culture et une curiosité sans limites, une technique et une musicalité inimitables, et une mémoire inimaginable sans la moindre faille. Son répertoire, qu'elle connaît par cœur, couvre pratiquement toute la littérature pianistique."



D. Xardel parlant d'Idil Biret.
avatar
Marmou
Admin

Messages : 161
Date d'inscription : 26/01/2008
Localisation : Luxembourg

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pianomania.site.tc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Rachma le Dim 3 Fév 2008 - 19:40

Bah pour ma part,non pas du tout.... on passe sa vie au piano à essayer de faire oublier qu'après tout ce ne sont que des marteaux qui frappent mécaniquement sur des cordes, le seul but étant de d'arriver à oter de son esprit tout ce qu'il se passe entre la touche et la corde, et faire comme si nous caressions nous même la corde...donc la mécanique en elle même ne m'intéresse pas ( même si après je sais comment ça marche), le meilleur piano pour moi étant celui dont on oublie toute la mécanique au profit de la musique. ( je ne sais pas si je suis très claire Rolling Eyes )
avatar
Rachma
Admin

Messages : 460
Date d'inscription : 28/01/2008
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Nicolas le Dim 3 Fév 2008 - 21:50

Personnellement, quand j'ai commencé le piano à 11 ans, je voulais faire du piano uniquement dans le but de jouer le concerto de l'empereur de Beethoven Razz Reve qu'aujourd'hui j'ai mis de coté. J'ai beaucoup joué de Disney et de Haendel, Bach etc mais jamais de Mozart, Chopin, Schumann et autres, ni n'en avait entendu parler Crying or Very sad
La sympathie de mon prof n'avait d'égal que sa relative incompétence au niveau pédagogique (qui consistait a faire inlassablement répéter tout le morceau si j'avais le malheur de me planter à une mesure...), au point qu'un jour je me suis réfugié dans les toilettes de l'académie pour échapper à mon cours. J'ai même voulu arreter le piano, chose qu'heureusement je n'ai pas tenu longtemps...

Le piano n'a commencé a prendre de l'importance chez moi qu'à mes 13 ans, au moment ou ma prof (j'avais changé) m'a inscrit à un concours et m'a fait découvrir les grands auteurs classiques.
Depuis, j'apprécie vraiment jouer du piano mais aussi m'essayer à la composition.

Désormais, je ne saurais pas me passer de piano dans quelconque circonstance... Ou alors quand j'ai mon PC Evil or Very Mad Mais l'absence physique de piano, même si je n'en joue pas, me parait maintenant insensée... Razz Voire anormale Razz
Et dans un autre sens, il m'est difficilement supportable de rester assis a coté de quelqu'un jouant du piano, ca m'enerve, ca m'ininteresse... Mais cela changera probablement dans le futur Smile

(Ps. Pour repondre a la question de Doc, moi c'est l'aspect plus technique de la bete qui me passionne Razz Les sons possibles à produire et exploiter, les resonnances, sans pour autant m'interesser particulierement a la mécanique (assez paradoxal))
avatar
Nicolas
Modérateur

Messages : 37
Date d'inscription : 30/01/2008
Age : 28
Localisation : Namur (Be.)

Voir le profil de l'utilisateur http://bidule421.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Velours le Dim 3 Fév 2008 - 22:12

Ce qui m'interesse c'est le rapport physique avec l'instrument. Le toucher, son aspect, sa sonorité.
Curieusement moi qui suis assez technicien dans l'ame ne m'interesse pas trop à ces entrailles, même si j'ai déjà ouvert le capot, et assister à l'accord.
avatar
Velours

Messages : 27
Date d'inscription : 03/02/2008
Age : 51
Localisation : hi-fi, piano, photo, golf

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  jim le Lun 4 Fév 2008 - 19:00

Le piano c'est très difficile comme instrument car il faut transmettre tout un tas d'émotions et de couleur avec une énorme mécanique derrière ! (c'est ma prof qui parle lol)

C'est vrai que quand on pense, le piano est un instrument "numérique", en opposition avec les instruments analogiques (p.ex violon). Je veux dire par là que la production du son se fait par paliers successifs (par exemple quand on tape sur une note de plus en pus doucement) à la différence du violon qui a deux niveaux d'analogicité (hum): le volume du son (avec l'archet, on peut faire un crescendo "parfait") et la fréquence du son (toutes les notes entre deux notes).

Avec un piano on est bien embêté parce que le volume du son se fait par palier et la fréquence aussi ! C'est ça qui me fascine en fait. Plus on devient bon, plus on réduit les paliers successifs entre 2 différences de volume (le toucher devient de plus en pus précis).

J'aime beaucoup faire le parallèle entre analogique et numérique lol. (par exemple le trombone est analogique à 2 niveaux aussi, la trompette à un niveau (volume))

Tout ça pour dire que le piano, c'est pas facile ! Jouer avec des marteaux et faire de la musique tout un un !
avatar
jim

Messages : 145
Date d'inscription : 30/01/2008
Age : 31
Localisation : Suisse, Valais

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Velours le Lun 4 Fév 2008 - 21:37

jim a écrit:Le piano c'est très difficile comme instrument car il faut transmettre tout un tas d'émotions et de couleur avec une énorme mécanique derrière ! (c'est ma prof qui parle lol)

C'est vrai que quand on pense, le piano est un instrument "numérique", en opposition avec les instruments analogiques (p.ex violon). Je veux dire par là que la production du son se fait par paliers successifs (par exemple quand on tape sur une note de plus en pus doucement) à la différence du violon qui a deux niveaux d'analogicité (hum): le volume du son (avec l'archet, on peut faire un crescendo "parfait") et la fréquence du son (toutes les notes entre deux notes).

Avec un piano on est bien embêté parce que le volume du son se fait par palier et la fréquence aussi ! C'est ça qui me fascine en fait. Plus on devient bon, plus on réduit les paliers successifs entre 2 différences de volume (le toucher devient de plus en pus précis).

J'aime beaucoup faire le parallèle entre analogique et numérique lol. (par exemple le trombone est analogique à 2 niveaux aussi, la trompette à un niveau (volume))

Tout ça pour dire que le piano, c'est pas facile ! Jouer avec des marteaux et faire de la musique tout un un !

mouais ....
le piano est quand même un instrument analogique ...
Le toucher du piano ne se resume pas à une question d'intensité, il y a aussi la tenue. La sonorité d'arrau n'est pas celle de michelangeli ...
La plus grosse différence avec le violon, c'est que le violon est un instrument monophonique, ou l'on peut tenir indefiniment la note, et la faire varier tant en intensité qu'en fréquence (le fameux vibrato)
avatar
Velours

Messages : 27
Date d'inscription : 03/02/2008
Age : 51
Localisation : hi-fi, piano, photo, golf

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  argentum le Mar 5 Fév 2008 - 0:43

Je n' ai pas reçu un bon enseignement de piano.J' ai du commencer assez tard vers 11 ans peut être 12. C' est ma mère qui a loué un piano car elle avait remarqué " mon regard qui changeait" quand ma tante jouait au piano (ah ! les mamans !). Ma prof était quelqu' un de très anxieux et elle tricotait parfois pendant le cours.Ca doit vous faire rire mais c' est véridique (les joies de la province) J' ai du rester 5 ans avec elle. A 17 ans, j'ai arrèté le piano pour monter à la capitale poursuivre mes études. A cette époque, je n' aurais jamais pensé rejouer un jour du piano. A 23 ans, sur un coup de blues, j' ai décidé de m' y remettre. Je n' ai jamais arrété depuis. Il m' est arrivé de rentrer plus tot que prévu de vacances pour retrouver mon piano
Depuis, j' ai organisé ma vie autour de mon instrument et je suis heureux comme cela. J' habite une maison dans les bois sans voisins !
Je n' ai pas de rapport particulier avec l' instrument en lui même et je n' en prends pas vraiment soin vu la pile de papiers et bouquins pas rangés qui s ' y trouve. Je n' aime pas particulièrement les accordeurs (je ne sais pas pourquoi), j' ai l' impression qu'ils me dérangent dans mon petit univers peut être parce que je suis obligé de ranger tout ce qui se trouve dessus. Dans la mesure du possible ce n' est jamais le même acordeur que je contacte. Je crois les connaitre tous dans ma région ! Je prècise ,au cas ou, que je ne suis pas misanthrope car j' ai beaucoup d' amis.
J' ai commencé le violoncelle il y a 4 ans et j' ai pris des cours pendant un an. J' ai du arréter pour des raisons financières. J' ai un yamaha C3 qui me satisfait pour le moment et un silent.

argentum

Messages : 11
Date d'inscription : 01/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Pico le Mar 5 Fév 2008 - 4:36

En ce qui me concerne je comprends assez bien qu'on puisse être fasciné par la mécanique d'un piano... Une des premières que j'ai faites une fois que j'avais reçu le mien c'était d'enlever tous les panneaux que je pouvais enlever ( celui du haut, du bas, devant le clavier...) et pouvoir jouer en voyant tous ces petits marteaux qui allaient frapper les cordes et toute la mécanique qui était mise en oeuvre pour aboutir à un son et qui arrive pourtant à être si rapide donner de tellement jolis sons... Bref j'ai trouvé ça vraiment génial !
Et puis en plus on se dit que OK un piano ça coute cher mais quand on voit la bête que c'est ça se comprend (par contre une violon... Twisted Evil)...

Mais bref par contre être genre accordeur ça j'avoue que ça me passionerait pas du tout, encore restaurer je pense que ça doit vraiment être génial, mais tourner des écrous ça me botterait beaucoup moins...
avatar
Pico

Messages : 24
Date d'inscription : 30/01/2008
Localisation : Washington

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Doc2Pok le Mer 6 Fév 2008 - 15:30

Un accordeur ne fait pas qu'accorder pico! Tu devrais pourtant être bien placé pour le savoir si tu as été toi même fasciné par sa mécanique, un accordeur (p)répare, harmonise, donne une couleur au piano, une vie, une nouvelle vie parfois (:
avatar
Doc2Pok
Modérateur

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://essais-libres.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Wolfgang le Mer 6 Fév 2008 - 17:19

Doc2Pok a écrit:Un accordeur ne fait pas qu'accorder pico! Tu devrais pourtant être bien placé pour le savoir si tu as été toi même fasciné par sa mécanique, un accordeur (p)répare, harmonise, donne une couleur au piano, une vie, une nouvelle vie parfois (:

En tant que technicien j' apporte mon temoignage ...Un technicien ne peut pas trasformer un piano il peut l 'ameliorer "C" la seule chose qu il peut faire...... le meilleur des meilleurs avec toute son âme restera sans arme devant un piano raté..... à plusieurs accordeurs nous en avons fait l' experience ...
Non quand on est devant un piano on attend de lui quil sonne merveilleusement on veut de l' ampleur!! de la puissance!! de la couleur!! du toucher .!!.un piano doit etre le plus beau support à la musique comme celui qui le joue ...!!!
avatar
Wolfgang

Messages : 9
Date d'inscription : 02/02/2008
Age : 58
Localisation : Toulouse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Doc2Pok le Jeu 7 Fév 2008 - 13:03

Oui c'est sûr qu'un piano ne passera pas du tout au tout, parcequ'à la limite il suffirait d'acheter un piano pourri et de le faire passer dans les mains d'un excellent accordeur lol =) mais la conclusion de ton post rejoint ce que je voulais dire Wink
avatar
Doc2Pok
Modérateur

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://essais-libres.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Richard le Lun 11 Fév 2008 - 10:18

Velours a écrit:Ce qui m'interesse c'est le rapport physique avec l'instrument. Le toucher, son aspect, sa sonorité.
Curieusement moi qui suis assez technicien dans l'ame ne m'interesse pas trop à ces entrailles, même si j'ai déjà ouvert le capot, et assister à l'accord.
Pour ma part, J'ai deux niveaus de rapport avec l'intrument: un rapport "physique" à la fois esthétique en tant qu'objet mais aussi en tant que mécanique de précision, surtout depuis que j'ai pu disposer d' un instrument de grande qualité. je reste encore émerveillé par une sonorité, un pianissimo , le toucher sensible, des basses profondes etc. (j'ai l'impression d'écrire pour une revue d'évaluation ! Laughing )
après vient le rapport avec l'instrument pour interpreter, et là ce rapport est parfois douloureux, cette mécanique parfaite ne permet pas de jouer comme on le souhaiterait faute de technique , bien sur, il y a un tel décalage entre les possibilités théoriques de l'instrument et mes maigres possibilités pianistiques Sad
avatar
Richard

Messages : 23
Date d'inscription : 02/02/2008
Age : 65
Localisation : Alès - France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Antoine le Mar 12 Fév 2008 - 15:21

La complexité, le charme du son, l'élégance et l'allure du meuble, la polyphonie à portée de doigts et sa dynamique, le dosage des harmoniques, une riche palette présente dans un son à la base uniforme, l'universalité de ses perfectionnements... sont appréciés par toute personne passionnée par un tel instrument.


Est-ce que sous prétexte d'aimer sa complexité, on ne prend pas la peine d'aller voir l'étonnante richesse des systèmes de transmission inventés pour contrôler l'orgue et sa palette sonore sous-estimée en constante évolution depuis des siècles ?

Est-ce que sous prétexte d'être charmé par le son, on met de côté la voix humaine dont l'expression émane directement du coeur via le corps ?

Est-ce que sous prétexte de l'élégance et de son allure, on met de côté la danse et le théâtre contemporain ?

Est-ce que sous prétexte qu'entendre un piano chanter est merveilleux, on n'écoute plus ce qui chante dans notre environnement quotidien ?

Nous sommes tous passionnés de ce gros morceau de réglisse à trois pattes , et il est dommage d'exploiter uniquement la source de la spiritualité qui en émane, alors que nous commençons à comprendre que des rivières et de fleuves entiers sont produits par cet élément. Ce que nous aimons réellement, ce ne serait pas ce que notre sens spirituel (au sens large) nous fait goûter ?
avatar
Antoine

Messages : 29
Date d'inscription : 01/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Doc2Pok le Ven 21 Mar 2008 - 20:09

C'est encore un autre débat, mais pour un objet conçu par l'homme, qui est totalement mécanique et artificiel, il dégage une magie qui est quand même immense... et biensûr dans la nature il existe un tas d'autre sources de plaisir pour exciter nos sens, que ça soit purement sonore, ou plus spirituel...
En tout cas j'adore ton expression "un gros morceau de réglis à 3 pattes"
avatar
Doc2Pok
Modérateur

Messages : 43
Date d'inscription : 30/01/2008
Localisation : Marseille

Voir le profil de l'utilisateur http://essais-libres.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment considérez-vous le piano en tant que tel ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum